Europe L'europe s'engage République Française Ville de Bordeaux

Un atelier pour comprendre et pratiquer l'ESS ! Le 28-01 à Bordeaux

 
 

"Entreprenariat et l’emploi dans l'ESS" : quoi de mieux que de démarrer l'année en envisageant d'autres manières de travailler, en prônant des valeurs économiques sociales et solidaires ? Le CAC33 vous invite à cette expérience lors d'un atelier prévu dans la nouvelle antre de l’innovation sociale à Bordeaux (La Ruche), mercredi 28 janvier 2015, dès 19h.

logo  cac33 girondeLe CAC33 (Club Affaires Connexions Gironde) est une association qui organise toutes les 6 semaines des ateliers réunissant au moins une trentaine de professionnels (salariés, consultants, demandeurs d'emploi) de tous secteurs d'activités. Ces ateliers se déroulent sous forme de table-ronde où le but est de vivre un véritable échange de connaissances et un partage d'expériences autour d'une réflexion commune sur des thématiques professionnelles (marketing, développement durable, innovation, entrepreneuriat, ...).
En 4 ans d'existence le CAC33 a déjà organisé 26 ateliers auxquels ont participé plus de différentes 400 personnes.

Atelier 27 "Economie sociale et solidaire : entreprendre ou
travailler dans l'ESS, ça change quoi ?"

mercredi 28 janvier 2015, 19h.


Plus d'1 salarié girondin sur 10 exerce à l'heure actuelle dans le champ de l'ESS, parfois même sans le savoir.
Gouvernance participative; activité sociale ou solidaire, locale ou éthique; lucrativité limitée; … venez dialoguer avec 6 acteurs locaux de l’ESS, et réfléchir à la manière de donner davantage de valeur et de sens à votre activité !

 

LIEUla ruche bordeaux

La Ruche Bordeaux un espace de travail collaboratif (coworking) tourné vers l’innovation sociale. Il est situé dans les locaux de la Philomathique (proche Gambetta) : 66 rue Abbé de l’épée à Bordeaux.
La Ruche peut accueillir jusqu’à 35 entreprises ayant une vocation en développement durable et/ou en innovation sociale ou solidaire.

 

PROGRAMME

19h : Introduction "Economie sociale et solidaire : entreprendre ou travailler dans l'ESS, ca change quoi ? Est-ce si mieux ?".

19h15 : Présentations des 6 intervenants, de leurs activités et leurs liens avec le domaine de l’ESS :

  • SinéoSINEO Bordeaux
    Leader français du nettoyage professionnel écologique, l'entreprise SINEO propose depuis 2003 un service complet de nettoyage de véhicules, sans eau et à base de produits écologiques. En 2008, Sinéo a obtenu la convention « entreprise d’insertion » par l’Etat et contribue ainsi à l'Insertion par l'Activité Economique. En moins de 10 ans, ce sont 500 employés qui ont bénéficié de son système de formation continue et d’insertion professionnelle.
    Ce principe est renforcé par un accompagnement sur d’autres thèmes d’insertion : logement, permis de conduire…
  • ATISATIS
    L’association Territoires et Innovation Sociale a été créée en 2010, à partir d’un constat partagé par les réseaux de l’économie sociale et solidaire et des collectivités locales : de nombreuses initiatives d’utilité sociale ne voyaient pas le jour, faute de connexions entre des porteurs de projet potentiels et des besoins sociaux sur les territoires. ATIS a ainsi réuni un ensemble d’acteurs autour d’une idée commune : favoriser l’émergence et le développement des entreprises de l’économie sociale et solidaire et des entreprises sociales. 
  • ELISE AtlantiqueELISE atlantique
    Depuis sa création en 1997, la SAS ELISE (20 sites implantés en France) collectent et recyclent les déchets de bureau (papier, carton, piles, ampoules, gobelets, canettes, plastiques et désarchivage). Cette société, disposant d'un agrément Entreprise Adaptée ou Entreprise d’Insertion, participe à la protection de l’environnement (environ 110 000 tonnes de déchets de bureau recyclés depuis la création) mais elle créée aussi des emplois permettant d’embaucher des personnes en situation de handicap ou en insertion professionnelle (plus de 250 emplois depuis la création).
  • La Ruche 
    Cet espace collectif de travail et de création pour entreprendre différemment s'est d'abord développé à Paris, depuis 2008, avant de venir s'installer en 2014 à Bordeaux (présentation ci-dessus).
  • Le CampementCampement Bordeaux
    Le Campement est la pépinière développement durable et innovation de la Ville de Bordeaux. Le Campement accueille les structures de toutes natures juridiques, créatrices de valeur(s) et d’emplois durables. Sur une durée de 23 mois, entreprises ou associations (une vingtaine à l'heure actuelle) bénéficient de conditions privilégiées pour développer et solidifier leur activité. Cette pépinière est installée sur le plateau de Co-working de l’écosystème Darwin (caserne Niel). Elle met à disposition de ces pépins des moyens techniques (espace de travail, de réunion, conciergerie, internet, …), elle propose un suivi et des conseils permettant le développement de l’entreprise et leur permet d’adhérer au réseau des entreprises hébergées à Darwin.

     

19h30 : Table-rondes 
3 Ateliers animés par 3 binômes. Chaque binôme passe 20 minutes à chaque table à discuter avec les participants présents (8 à 10 personnes).
 
Les binômes :
  • Binôme "Favoriser le retour à l'emploi de personnes en difficultés d'insertion professionnelle" composé du GARIE et de Sinéo
    Exemples de points à aborder : présentation du SIAE, principe des contrats aidés pour personne en situation d'exclusion ou de handicap, rôle des collectivités et financements de l’Etat, fonctionnement des clauses d'insertion, ...
  •  Binôme "Entreprendre dans l’ESS" composé d'ATIS et d'Elise Atlantique
    Exemples de points à aborder : montage du projet, choix de la structure juridique, mode de gouvernance et management, principe de lucrativité limitée, ...

  • Binôme "Lieux d’accueil collaboratifs et réseaux participatifs" composé de La Ruche et du Campement
    Exemples de points à aborder : comment favoriser l'innovation sociale grâce aux espace collaboratifs, quel offre apporter dans les structures d'accompagnement, qu'apporte la mise en place de réseaux d'échanges, vertus et limites d'un écosystème, ...


20h30 : Débriefs et conclusion

21h : Cocktail-réseau

 

INSCRIPTION :

Tarif en prévente : adhérents : 10 € / non-adhérents : 15 €. 20 € sur place.

http://cacgironde.fr/inscriptions/acte-27/

Découvrez à présent le compte-rendu de cet Atelier

 




Entreprendre dans l'ESS

A Bordeaux près de 18 000 salariés travaillent au sein de 1 000 structures (associations, coopératives, mutuelles, etc.) à vocation sociale et solidaire (14 % des emplois de la ville, en progression de plus de 3% par an).
2 923 établissements employeurs soit 2 538 associations, 10 fondations, 124 mutuelles et 251 coopératives qui emploient 33 565 salariés et 28 556 équivalents temps plein recevant en moyenne 2 857 € de rémunération brute mensuelle.

L'entrepreneuriat solidaire, qui s'est révélé comme une filière dynamique durant la décennie écoulée (15 000 PME répondant à cette définition), a contribué pour une grande part au développement des services à la personne, des services de santé, de l'innovation sociale et environnementale.

« Les entreprises sociales sont des entreprises à finalité sociale, sociétale ou environnementale et à lucrativité limitée. Elles cherchent à associer leurs parties prenantes à leur gouvernance ». 

 

Quelles différences avec l'entrepreneuriat classique ?

Étude de marché, business plan, recherche de financement, choix de la forme juridique… les créateurs d’entreprise sociale et solidaire n’échappent pas au parcours du créateur lambda. « C’est une forme de création comme une autre mais le business model est inversé car la finalité sociale dépasse la finalité économique. L’entreprise crée de l’argent mais celui-ci est mis au service d’une cause ».

Une structure de l’ESS reste une entreprise qui se doit d’avoir un business plan cohérent. Elle doit répondre à un besoin et s’organiser pour le rendre viable et pérenne, tout en insistant :
- sur la présentation de son maillage territorial et de ses relations avec les collectivités et les autres acteurs de l'ESS.
- sur l'aspect social de cette société qui se traduira dans la gestion de son personnel et donc de sa masse salariale,
- sur le réinvestissement des résultats dans le projet de développement de la structure.

« Et ce qui est souvent oublié dans un Business Plan d'une structure de l’ESS car l’entrepreneur va insister sur la réponse au besoin alors que c’est toute la partie organisation et compétences de l’équipe qu'il faut valoriser. Compétences que l’on ne retrouve pas forcément sur un CV car c’est de l’expérience terrain ou tout simplement parce qu’il n’existe pas de diplôme spécifique à telle activité que l’on retrouve uniquement dans l’Economie Sociale et Solidaire ».

Le porteur de projet a le choix entre différentes formes juridiques. Il peut choisir une forme sociétale classique comme la SARL ou la SA et mentionner dans les statuts la finalité sociale de son entreprise ainsi que son mode de gouvernance. Il peut aussi choisir de créer une entreprise coopérative de type CAE (coopérative d’activité et d’emplois), SCIC (société coopérative d’intérêt collectif) ou Scop (société coopérative de production). Dans ces structures, les décisions sont prises collectivement, la gouvernance est participative et les profits sont réinvestis dans l’activité« Tout dépend du projet, de son ambition et des moyens financiers de l’entrepreneur. Une SCOP privilégie le partage et l’égalité sans être trop coûteuse au niveau des formalités. Une SA exige en revanche un capital de 37 000 € mais inspire confiance auprès des partenaires. L’idéal est de prendre conseil auprès d’un juriste car il y aussi des conséquences sociales et fiscales à prendre en compte ».

Si certaines aides existent, la recherche de financements reste un obstacle de taille pour les entrepreneurs sociaux. « Il est plus difficile de convaincre les investisseurs avec un projet social et solidaire car la prise de risque est plus élevée et les perspectives de rentabilité moins importantes ».

Les phases de la création d’activités : acteurs à solliciter à Bordeaux

1 • Le captage d’idées
ATIS - Fabrique à initiatives
La Fabrique à initiatives est un dispositif d’incubateur de projets qui recense les besoins d’une collectivité ou d’une entreprise, trouve et accompagne un porteur de projet de la phase d’étude jusqu’à la validation.

2 • L’amorçage de projets associatifs et coopératifs
Aquitaine Active 
La mesure 423 du Fonds Social Européen permet aux porteurs de micro-projets associatifs et coopératifs de structurer leur projet, finaliser leurs partenariats, bénéficier d’une aide pour développer une activité à plus-value sociale et environnementale et pour créer des emplois.

3 • L’hébergement des projets
Anabase, BGE Gironde, Coop’Alpha - Coop&Bat, Co-actions
Respectivement couveuses et coopératives d’activités et d’emplois, elles sont un « sas » pendant la phase de test d’une activité économique (statut d’entrepreneursalarié), pour prendre en charge des volets administratifs et comptables, faciliter le démarrage économique. Ce système, au-delà de l’émulation créée au sein de la structure, sécurise le porteur de projet.
+ Nouveau : l'association La Ruche est un espace de co-working dédié à l'innovation sociale où porteurs de projets peuvent échanger et développer leur idée.


4 • L’accompagnement technique
Des « têtes de réseaux » peuvent renseigner tout porteur de projet, dans la phase d’élaboration et de montage : l’URSCOP (pour tout type de coopératives, SCOP et SCIC), le GARIE (pour les structures d’insertion par l’activité économique), le MOUVES Aquitaine.
Pour une aide technique plus poussée et plus spécifique, la Maison de l’Initiative et de l’Entrepreneuriat (MIE) et l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique (ADIE via le programme Créa’Jeunes notamment) peuvent être mobilisées.


5 • Des solutions adaptées de financement : prêts d’honneur, microcrédits, renforcement de fonds propres…
Association pour le Droit à I’Initiative Economique, la Caisse Sociale de Développement Local, Gironde Initiative, Aquitaine Active
Ces structures permettent : la réalisation de diagnostics, d’études de marché, l’obtention de prêts (prêts d’honneur ou à taux fixe à partir de 0 %), de microcrédits, ligne de garantie ou contrat d’apport associatif, la mise en relation avec les banques

Parcours creation economie sociale solidaire

 Téléchargez le guide de l’entrepreneur en ESS de La Cub

Téléchargez ce dossier APCE pour entreprendre dans l'ESS 

Consultez l'article de Bordeaux Magazine de Novembre 2014 : "Économie sociale et solidaire : les emplois au rendez-vous"

Téléchargez le programme du mois de l'Économie Sociale et Solidaire en Aquitaine à Bordeaux

Téléchargez le Livre Blanc de l’Économie Sociale & Solidaire en Gironde   

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Mis à jour : mardi 12 mai 2015 12:49

Rejoingnez-nous sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter